richesse de la tradition orale

Publié le par bongo



Je vous livre un extrait de l'ouvrage L'essentiel de la sagesse africaine
textes rassemblés et présentés par Fabrice Midal,
publié aux Presses du Châtelet, 2007.





La sagesse africaine repose sur la tradition orale qui est "l'ensemble de tous les types de témoignages transmis verbalement par un peuple sur son passé" (Laya Diouldé). Il est essentiel de ne pas penser l'oralité à partir du règne de l'écrit pour percevoir sa grandeur propre. Nous qui ne connaissons presque plus rien par coeur, là où les anciens Africains connaissaient des volumes entiers, il nous faut faire un effort pour comprendre le génie de l'oralité.

Platon, dans le Phèdre, souligne qu'avec l'écrit un changement se produit qu'il ne faut pas considérer unilatéralement comme un progrès. Son analyse peut nous aider. Au dieu Theuth, venu présenter l'invention de l'écriture comme le remède à l'oubli et à la science, le roi Thamous rappelle que ce n'est pas le même homme qui peut inventer l'art et juger des avantages et inconvénients qui s'ensuivront. Cet art, explique Platon, entraînera l'oubli dans l'âme de ceux qui se fieront aux signes fixes. L'écriture n'est pas un moyens de développer la mémoire mais, au contraire, de la soulager ; et c'est seulement de la "remémoration" qu'elle est le remède.

L'écriture est comme un tableau qui donne l'image des vivants mais qui reste muet quand on l'interroge, et répète toujours la même chose. Sans son "père", il ne peut se défendre contre les attaques et les objections.

L'oralité se déploie en s'appuyant sur les ressources de la mémoire qu'il ne faut pas comprendre mécaniquement, comme l'enregistrement d'informations, mais comme la manière proprement humaine de savoir ce qui est mémorable et d'instituer ainsi l'humanité en un temps précis.

Toutes les formes d'oralité, qui constituent la sagesse africaine, reposent sur le souci d'inscrire l'homme dans un destin, une lignée, un univers de cohérence aussi profonde que fluide. En effet, l'authenticité n'est pas percue dans le monde de l'oralité comme une répétition identique confirmée par l'histoire antiquaire, rigidité dogmatique, mais comme fidélité à ce qui est en jeu dans la parole.

Celui qui parle de mémoire est d'abord un être vivant qui habite la parole et peut toucher l'auditeur de plein fouet. Sa parole l'habite.

Quelques-uns des modes d'oralité qui véhiculent la sagesse africaine - souvent transmis par les griots : le conte, le mythe, l'épopée et les généalogies, les proverbes, les chants...

Un extrait un peu long... :-)
Mais qui nous renvoie à quelque chose de beau et d'utile...
qui doit perdurer...
Je pense à la fascination ravie que l'on voit, par exemple, dans les yeux des visiteurs pendant "l'heure du conte" dans les bibliothèques...



   

Publié dans Afrique

Commenter cet article

Didier 21/11/2009 21:30


Je suis très sensible a la tradition orale Africaine merci du partage Bongo
bisous
Didier


Fathia.Nasr 20/11/2009 01:00


Bonsoir bongo, je reviendrai demain lire cet article, là il fait tard et j'ai les yeux qui me font mal, il y a presque 10 mois que je porte les lunettes mais je dois faire attention de ne pas les
bosiller plus davantage, bonne soirée, bises


bongo 21/11/2009 11:29


tout faire avec un peu de mesure :-)
pas toujours facile :-)
bonne lecture !


chris 17/11/2009 21:01


"Savoir ce qui est mémorable"... Très belle formule.
Ainsi nos "Vies de saint", dans la lignée de la tradition antique, se souciaient peu de "vérité historique" au sens où nous l'entendons, mais essayaient de reconstruire ce qui était digne d'être
transmis, d'inventer le poème d'une vie, d'appeler à l'existence ce qui faisait sens et chant, et que la tradition orale justement avait su conserver, ou plutôt recevoir, à l'intérieur d'un acte
profondément créateur: paroles, miracles, prodiges sont la poésie évocatrice d'une existence dont l'essentiel sinon serait insaisissable....


bongo 17/11/2009 22:08


et les mystères joués sur les parvis des églises au Moyen Age...
Merci pour ce très beau commentaire
bonne soirée Christian


Dany 17/11/2009 18:26


Magnifique ce texte qui sincèrement me ramène un peu dans mon enfance.
J'avais lu ce texte auparavant, mais c'est avec grand plaisir que je l'ai relu.
Nous avons beaucoup a apprendre sur la sagesse Africaine
Amicalement
Dany


bongo 17/11/2009 19:31


Bonne soirée Dany


Dominique Baumont 17/11/2009 12:20


J'ai relayé votre article sur mon blog bongo. Bonne journée. Dominique


bongo 17/11/2009 19:31


Merci Dominique :-)