chosification de l'être humain

Publié le par bongo

 

 

Titre alternatif : le tiroir caisse contre l'homme

 

Ptitspieds photo cvbpJ'ai 4 neveux, et 4 nièces ; la dernière est née cet été, et se prénomme Zoé...  Elle est, comme ses frères et cousins et cousines, jolie comme un coeur - et je vous garantis qu'elle ne ressemble en rien à une voiture :-)

 

Ne voilà-t-il pas, pourtant, que le constructeur Renault a choisi de donner le nom de Zoé à son prochain modèle !

Des familles ont saisi la justice pour demander l'interdiction d'utiliser ce prénom pour dénommer une voiture... mais, pour le moment, la justice les a déboutées au motif notamment que, en substance, rien ne prouve que l'usage du prénom Zoé pour une voiture soit de nature à constituer une atteinte à la dignité des demanderesses... voir sur le sujet un article du Monde.

 

La dignité des personnes ne serait donc pas atteinte, quand leur prénom est utilisé pour désigner un objet ? Pour ma part, je pense que si... D'ailleurs, quand on parle de quelqu'un en disant "tiens, voilà la Marie", ce n'est généralement pas pris pour une grande marque de respect...

 

Les avocats de Renault allèguent du fait que personne ne trouve à redire aux plats cuisinés Marie, au parfum Anaïs, aux aliments pour chats Félix, à la fusée Ariane ou aux boulangeries Paul... mais justement, il y a bien une différence : c'est que l'on parle d'une baguette de chez Paul, et du parfum Anaïs - non pas de la paul, ou de l'anaïs... on prend bien la peine de préciser de quoi il s'agit...

Tandis que pour la Mégane, on dit "j'ai acheté une Mégane", et "je roule en Mégane"... il n'y a pas de précision accompagnant le prénom...

Le prénom est devenu une chose.

... et l'on dira peut-être un jour "tu m'passes la zoé, STP ?"


 

fric.jpgSurtout, dans cette affaire, le prénom est devenu une chose qui rapporte gros ; un objet que l'on achète, que l'on vend, que l'on solde, que l'on customise, que l'on démonte, que l'on prête, que l'on troque, que l'on envoie à la casse ... que l'on jette - si possible toujours contre espèces sonnantes et trébuchantes.

 

Il a fallu des siècles pour que la dignité de l'être humain, et la valeur unique de chaque vie humaine, soient reconnues à peu près partout sur terre... Cette reconnaissance est encore imparfaite dans certains esprits, et quelques fois sous certaines latitudes... et pourtant, insidieusement, la roue se remet à tourner en sens inverse... pour une histoire de FRIC !

 

tiroir caisse http://www.cashbases.net/images/Product/Gallery/CoinCounterLge.JPG


* Les prix s'envolent **

 

* Les objets sont fabriqués de plus en plus aux moindres frais possibles - si besoin en exploitant honteusement des êtres humains là où c'est permis - pour être vendus toujours plus chers, alors même que ces objets sont de moindre qualité, voire dangereux, nocifs ou vains... Comme si la frénésie de gain et de possession allait suppléer la sécurité et le respect du possesseur... dans une escalade vertigineuse...

 

 * Les "prix" des êtres humains - objets de marchés - s'envolent aussi, dans les deux sens - faisant le "grand écart" entre, d'un côté, des salaires de misère donnés à certains qui "triment" au dépend de leur vie quelques fois, et de l'autre, des rémunérations ou des prix de transfert colossaux et scandaleux octroyés à des dirigeants, des sportifs, des artistes... alors qu'il y a des gens qui meurent de faim chaque jour ...

 

* Ces "prix" exorbitants donnés à certaines personnes semblent d'ailleurs ne pas toujours les protéger d'un retour de manivelle, c'est même quelques fois le paradoxe : ces personnes sont "payées" tellement cher qu'elles n'ont plus droit à l'erreur, elles doivent montrer l'efficacité et la fiabilité d'une machine que l'on aurait payée très cher... on perd de vue le sens des proportions...

 

* Insidieusement, dans l'esprit des gens, la valeur de l'être humain change ... travaillée aussi par la publicité : agression perpétuelle, visuelle et auditive, avec affiches, pages de publicité télévisuelle aux niveaux de décibels exponentiels, et spots publicitaires tous les quarts d'heure à la radio... pour nous convaincre que l'on ne vaut certainement pas grand chose si on n'a pas le dernier modèle de la marque trucmuche et le machin nec plus ultra de la marque bidule...

 

* tout se passe comme si, pour certaines publicités, les publicitaires et leurs commanditaires cherchaient à développer leur argumentaire au mépris de l'être humain : en nous prenant pour des débiles avec des propos fallacieux et des images et mots qui cherchent juste à choquer, ou en érotisant la scène pour faire  appel à nos "bas instincts"... Où est le respect de l'homme dans tout ça ?

Cette espèce de conditionnement quotidien qui nous est seriné à longueur de temps chosifie notre vision de l'humanité.


Insidieusement, petit à petit, dans l'inconscient collectif, il y a une forme de régression... la frontière devient floue entre ce qui a de la valeur et ce qui en a moins... entre ce qui est une chose qui ne vaut intrinsèquement rien au regard de la nature et de la valeur d'un être humain, et le respect dû à l'homme...

 

Ce n'est pas un jeu : tout cela contribue à grignoter petit à petit sa dignité à l'être humain...

 

coeur.jpg

 Le prénom Zoé est un très vieux prénom, qui signifie la Vie

Pour en apprendre un peu plus sur ce prénom, et celles qui l'ont porté, voir ICI et


 

trefle.jpg

 Une pétition a été lancée pour demander l'interdiction de l'utilisation de prénoms pour nommer un produit => vous la trouverez ICI et voir aussi le site http://www.zoerenault.com/

 


carreau.jpgPour ma part, si j'ai une voiture à acheter, ce ne sera jamais une Zoé! et peut-être plus une Renault non plus !


 

pique.jpg Je suggère au constructeur Renault de donner à son prochain modèle le nom de "François" - nom bien français pour une marque française - ou le nom de "Carla", ou encore de "Nicolas" - pourquoi pas ?

..."Ça le ferait" de dire : « nous avons pris la Nicolas pour nous rendre à la foire... elle ne risque plus grand chose, après tous les chemins qu'elle a déjà pris... »

 

Dans l'absolu, je pense surtout que Renault pourrait respecter un peu plus ses clients potentiels (!) et, tout simplement, faire preuve d'un tout petit peu plus d'imagination pour choisir le nom de ses modèles... mais c'est sûr, c'est du travail en plus... ça va encore coûter tout ça...

 

Publié dans politique

Commenter cet article

jean 30/11/2010 10:39


Je suis perplexe devant cette situation...
Sincèrement
Jean


Nat 28/11/2010 22:46


choquant en effet
mais renault a deja "mégane"
le combat risque d etre difficile


bongo 28/11/2010 22:55



il faut essayer :-)


Merci pour tes commentaires ,


bonne soirée Nat :-)



L17 26/11/2010 21:40


Tu dénonces bien notre société occidentale ? mondiale ? celle des moins "misérables" sur la planète, qui crève d'adorer le Fric, toujours plus de Fric...
Merci à notre petite Zoé de t'avoir donné l'occasion d'aborder ce problème de la dignité humaine ouvertement et/ou insidieusement NIÉE . Félicitations pour ce réquisitoire exact en tous points
et
salutaire.

Si cela pouvait faire réfléchir sur les valeurs essentielles, qui permettent de ne pas gaspiller sa vie dans l'inutile et le dérisoire...

Non rien n'est jamais perdu lorsque le "combat" est juste !

Bises


bongo 26/11/2010 21:46



oui, il faut essayer


bonne nuit


bises



tiphaine 26/11/2010 21:00


j'adore la photo des petits pieds !


bongo 26/11/2010 21:45



tu peux les voir en plus grand : http://ptitepart.over-blog.com/article-34194735.html


c'est ceux d'un des grands frères de Zoé :-)


bises



Tiphaine 26/11/2010 13:02


Comment ne pas réagir ? J'ai particulièrement peur que ce renvoi judiciaire ne favorise la marque qui pourra argumenter lors de la prochaine audience que les démarches publicitaires ayant déjà été
commencées, ils ne veuillent pas reculer et changer de nom ... Je suis ... non, clairement, je n'ai pas de mots ...
Ce prénom, je l'ai choisi, j'y ai mis du temps, une part de moi, il signifie des joies, des responsabilités, des bonheurs, des fessées, des expressions , des nuits blanches ...

TOUCHEZ PAS AUX ZOEs !


bongo 26/11/2010 19:28



Il est vrai que le report d'une décision n'est pas encourageant... mais quand bien même "ils" auront déjà engagé leurs publicités, etc... rien n'interdit à un tribunal de leur demander de faire
machine arrière et - à tout le moins - de verser des dommages intérêts conséquents pour grand préjudice moral, au moins aux deux Zoé Renault !!! ce serait bien le minimum !!


Et puis, peut-être que dans un sursaut de rébellion, les consommateurs ne seront pas aux rendez-vous...


En attendant, il faut continuer à faire réfléchir sur la question, et ne pas laisser croire que la question est tranchée, car c'est aussi sur cela que compte Renault..


Donc, persévérer et espérer :-)


mille bises


bon WE !